Le corps de garde Saint Michel

Construit au début du XVIIIe siècle comme beaucoup d’autres le long du littoral breton, il avait pour fonction d’abriter les milices gardes-côtes, constituées de recrues issues des habitants non inscrits maritimes. Celles-ci devaient assurer la sécurité de nos rivages en prévenant le débarquement éventuel d’espagnols ou d’anglais. Piriac, exceptionnellement, en possédait trois. Un deuxième, restauré, est toujours visible entre Piriac et Quimiac. Ses murs d’un mètre d’épaisseur supportent une voute de pierres doublée par un toit de grosses ardoises. Il est construit à l’emplacement d’une ancienne chapelle tombée en ruines entourée d’un cimetière dont les tombes ont été retrouvées dans les propriétés voisines.

Association Pen Kiriak

8 rue de Grenouillet

44420 Piriac sur mer

02 40 60 93 39